Nous offrons des prestations complètes dans le domaine des systèmes de salaires.

Basées sur la science du travail, nos solutions sont conçues de manière à répondre aux besoins spécifiques de chaque client.

La non-discrimination est assurée. La systématique garantit la transparence.

Évaluation des fonctions avec Abakaba

Abakaba est une méthode d'évaluation analytique du travail. L’évaluation des fonctions constitue la base de votre nouveau système de salaire ainsi que pour l’évaluation des performances de vos collaboratrices et collaborateurs avec notre outil Abakaba.Person.

De nombreuses organisations et entreprises utilisent Abakaba avec succès. A ce jour, plus de 7'000 fonctions ont été évaluées à l'aide d'Abakaba dans près de 100 organisations.

Abakaba – la méthode

Abakaba relève les aspects intellectuels, psychosociaux, physiques, ainsi que la responsabilité (en matière de conduite de personnel) d’une activité professionnelle de manière comparable et méthodique. Abakaba évite les chevauchements (confusions) des critères et répertorie équitablement les caractéristiques des activités typiquement masculines et féminines. Les critères sont mesurés à l'aide d’échelles clairement définies et peu échelonnées. Le système définit le nombre de points attribués aux critères. Les quatre domaines précités (intellectuel, psychosocial, physique, responsabilité) font l'objet d'une évaluation non pondérée, c’est-à-dire que le nombre maximal de points est identique pour chaque domaine. En effet, la pondération s’effectue dans un deuxième temps, une étape indispensable afin que l'établissement des salaires soit adapté à la pratique. La science du travail ne permet en effet pas de justifier une pondération inégale des critères. Le concept et la structure d’Abakaba favorisent ainsi la pertinence du processus d’évaluation du travail. Les résultats sont transparents et compréhensibles.

Etant donné qu'Abakaba n'est pas un système de salaires mais un outil d'évaluation des fonctions, toute combinaison avec d'autres composantes du salaire telles que p.ex. la performance ou l’expérience, est possible.

Les points Abakaba (valeur du travail) ainsi générés sont ensuite transcrits en une actuelle ou nouvelle grille des classes salariales, voire convertis directement en salaires de base.

En règle générale, l’analyse des fonctions est réalisée par un groupe de projet encadré par nos soins. Si nécessaire, des cadres et collaborateurs sont invités à participer à l'analyse de leurs propres fonctions.

Ce qui nous distingue

  • En guise de critères, Abakaba utilise des exigences et charges inhérentes aux fonctions, basées sur la science du travail. Dès lors, Abakaba est neutre à l'égard des sexes et non discriminatoire.
  • Les critères retenus sont indépendants sur le plan de l'analyse factorielle (pas de confusions).
  • Les définitions (opérationnalisations) des critères sont transparentes et faciles à utiliser.
  • Les échelles d’évaluation sont relativement grossières et donc compréhensibles. Cette démarche évite toute différence „pseudo-objective“, ce qui simplifie le processus d’appréciation et réduit considérablement le temps investi.
  • Les points attribués aux critères sont définis par le système. Les discussions portent ainsi sur l’activité de la fonction, et non pas sur les points.
  • Abakaba permet de distinguer aisément les fonctions de base des fonctions connexes. L’évaluation des fonctions connexes s'effectue rapidement.
  • Abakaba s'applique à toute activité (du garde-forestier à l'infirmière) et à tout type d'organisation (économie privée, administration publique, entreprise sans but lucratif)
  • Abakaba effectue une distinction transparente entre l’évaluation des activités (points non pondérés) et l’établissement des salaires (pondération des critères et transfert dans un système de salaires). Nous séparons ainsi les aspects basés sur la science du travail des aspects de politique salariale propres à chaque organisation.
  • Les activités d’une fonction ont changé ? Les adaptations sont aisément prises en compte par le système.
  • Les résultats obtenus à l'aide d'Abakaba sont transparents et compréhensibles.

Rétrospective

Nous avons développé Abakaba (Analytische Bewertung von Arbeitstätigkeiten, Evaluation analytique du travail selon Katz et Baitsch) sur mandat du Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (Katz et Baitsch 1996). Le contenu de cette première version n’est plus d’actualité. Dans l'intervalle, le système a été retravaillé, simplifié et adapté aux exigences de la pratique. La deuxième version utilisée à l'heure actuelle a vu le jour en 2006 (Katz und Baitsch 2006).

Nous satisfaisons aux exigences de l’Union européenne.

Un travail de recherche allemand portant sur la gestion d'entreprise a établi qu'Abakaba est la seule méthodologie d’évaluation des fonctions qui remplit les exigences juridiques de l’UE: "Abakaba remplit non seulement les directives du droit européen, mais offre bien d’autres avantages qui justifient son utilisation. Non seulement les réflexions conceptuelles, mais aussi la recherche de procédés d’évaluation du travail non discriminatoires ont montré qu’Abakaba est à l’heure actuelle la méthodologie la plus aboutie dans l’espace germanophone. Abakaba convainc sur le plan méthodologique (le non-chevauchement des critères par exemple) et a également fait ses preuves dans la pratique" (Krell, Carl et Krehnke, 2001). À notre connaissance, les conclusions de cette étude restent inchangées.

Votre investissement

L'investissement temporel et financier dépend du nombre de fonctions à évaluer et de l'organisation de votre projet.

Nos honoraires de conseil constituent les seules dépenses pour l’utilisation du système Abakaba (pas de coûts supplémentaires pour un logiciel ou des licences). Votre avantage : il n’y a aucun frais pour le développement d’une méthode d’évaluation des fonctions.

Votre avantage

Avec Abakaba, vous optez pour une excellente méthode d‘évaluation des fonctions. Basé sur la science du travail, Abakaba a fait ses preuves dans la pratique.

Évaluation des fonctions avec Abakaba

Abakaba est une méthode d'évaluation analytique du travail. L’évaluation des fonctions constitue la base de votre nouveau système de salaire ainsi que pour l’évaluation des performances de vos collaboratrices et collaborateurs avec notre outil Abakaba.Person.

De nombreuses organisations et entreprises utilisent Abakaba avec succès. A ce jour, plus de 7'000 fonctions ont été évaluées à l'aide d'Abakaba dans près de 100 organisations.

Abakaba – la méthode

Abakaba relève les aspects intellectuels, psychosociaux, physiques, ainsi que la responsabilité (en matière de conduite de personnel) d’une activité professionnelle de manière comparable et méthodique. Abakaba évite les chevauchements (confusions) des critères et répertorie équitablement les caractéristiques des activités typiquement masculines et féminines. Les critères sont mesurés à l'aide d’échelles clairement définies et peu échelonnées. Le système définit le nombre de points attribués aux critères. Les quatre domaines précités (intellectuel, psychosocial, physique, responsabilité) font l'objet d'une évaluation non pondérée, c’est-à-dire que le nombre maximal de points est identique pour chaque domaine. En effet, la pondération s’effectue dans un deuxième temps, une étape indispensable afin que l'établissement des salaires soit adapté à la pratique. La science du travail ne permet en effet pas de justifier une pondération inégale des critères. Le concept et la structure d’Abakaba favorisent ainsi la pertinence du processus d’évaluation du travail. Les résultats sont transparents et compréhensibles.

Etant donné qu'Abakaba n'est pas un système de salaires mais un outil d'évaluation des fonctions, toute combinaison avec d'autres composantes du salaire telles que p.ex. la performance ou l’expérience, est possible.

Les points Abakaba (valeur du travail) ainsi générés sont ensuite transcrits en une actuelle ou nouvelle grille des classes salariales, voire convertis directement en salaires de base.

En règle générale, l’analyse des fonctions est réalisée par un groupe de projet encadré par nos soins. Si nécessaire, des cadres et collaborateurs sont invités à participer à l'analyse de leurs propres fonctions.

Ce qui nous distingue

  • En guise de critères, Abakaba utilise des exigences et charges inhérentes aux fonctions, basées sur la science du travail. Dès lors, Abakaba est neutre à l'égard des sexes et non discriminatoire.
  • Les critères retenus sont indépendants sur le plan de l'analyse factorielle (pas de confusions).
  • Les définitions (opérationnalisations) des critères sont transparentes et faciles à utiliser.
  • Les échelles d’évaluation sont relativement grossières et donc compréhensibles. Cette démarche évite toute différence „pseudo-objective“, ce qui simplifie le processus d’appréciation et réduit considérablement le temps investi.
  • Les points attribués aux critères sont définis par le système. Les discussions portent ainsi sur l’activité de la fonction, et non pas sur les points.
  • Abakaba permet de distinguer aisément les fonctions de base des fonctions connexes. L’évaluation des fonctions connexes s'effectue rapidement.
  • Abakaba s'applique à toute activité (du garde-forestier à l'infirmière) et à tout type d'organisation (économie privée, administration publique, entreprise sans but lucratif)
  • Abakaba effectue une distinction transparente entre l’évaluation des activités (points non pondérés) et l’établissement des salaires (pondération des critères et transfert dans un système de salaires). Nous séparons ainsi les aspects basés sur la science du travail des aspects de politique salariale propres à chaque organisation.
  • Les activités d’une fonction ont changé ? Les adaptations sont aisément prises en compte par le système.
  • Les résultats obtenus à l'aide d'Abakaba sont transparents et compréhensibles.

Rétrospective

Nous avons développé Abakaba (Analytische Bewertung von Arbeitstätigkeiten, Evaluation analytique du travail selon Katz et Baitsch) sur mandat du Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (Katz et Baitsch 1996). Le contenu de cette première version n’est plus d’actualité. Dans l'intervalle, le système a été retravaillé, simplifié et adapté aux exigences de la pratique. La deuxième version utilisée à l'heure actuelle a vu le jour en 2006 (Katz und Baitsch 2006).

Nous satisfaisons aux exigences de l’Union européenne.

Un travail de recherche allemand portant sur la gestion d'entreprise a établi qu'Abakaba est la seule méthodologie d’évaluation des fonctions qui remplit les exigences juridiques de l’UE: "Abakaba remplit non seulement les directives du droit européen, mais offre bien d’autres avantages qui justifient son utilisation. Non seulement les réflexions conceptuelles, mais aussi la recherche de procédés d’évaluation du travail non discriminatoires ont montré qu’Abakaba est à l’heure actuelle la méthodologie la plus aboutie dans l’espace germanophone. Abakaba convainc sur le plan méthodologique (le non-chevauchement des critères par exemple) et a également fait ses preuves dans la pratique" (Krell, Carl et Krehnke, 2001). À notre connaissance, les conclusions de cette étude restent inchangées.

Votre investissement

L'investissement temporel et financier dépend du nombre de fonctions à évaluer et de l'organisation de votre projet.

Nos honoraires de conseil constituent les seules dépenses pour l’utilisation du système Abakaba (pas de coûts supplémentaires pour un logiciel ou des licences). Votre avantage : il n’y a aucun frais pour le développement d’une méthode d’évaluation des fonctions.

Votre avantage

Avec Abakaba, vous optez pour une excellente méthode d‘évaluation des fonctions. Basé sur la science du travail, Abakaba a fait ses preuves dans la pratique.